L’Atomium

 

Processed with VSCO with b5 preset

Qu’est ce que cette immense structure qui ne ressemble absolument pas au style Bruxellois ? Pourtant bien loin du centre ville, c’est l’une des visites à ne pas manquer lors d’un séjour à Bruxelles.

L’Atomium voit le jour en 1958 à l’occasion de l’Exposition Universelle qui se veut à la pointe du progrès et la mise en avant des bienfaits de la science. L’édifice devient rapidement l’emblème de l’exposition voire un symbole national, c’est « la nouvelle Tour Eiffel ». Aujourd’hui encore, il reste un monument surprenant en accueillant 600 000 visiteurs par an.

Ce fut  le jeune roi Baudoin  qui l’inaugura par un discours suivi du déclenchement des fontaines de la place. Au même moment, des avions de chasse dessinèrent un B géant dans le ciel et des milliers de ballons furent lâchés depuis le stade du Heysel situé à proximité. Aussi,  lors de l’inauguration, l’exposition « Atome = Espoir » fut mise en avant afin de populariser l’énergie atomique.

L’Atomium en quelques chiffres:

  • Hauteur : 102m
  • Longueur des tubes : 18 et 23m
  • Diamètre des sphères : 18m
  • Par sphère : 48 plaques

Les architectes  André et Jean Polak furent à l’origine de cette initiative. Leur 6e projet d’Atomium fut retenu à titre définitif. En effet, l’Atomium a failli ne pas exister et plus tard manquer d’être détruit. Voici différents dessins et mise en situation.

IMG_0284

L’intérieur de l’Atomium est surprenant. On atteint la sphère la plus haute par ascenseur, puis une balade entre les sphères pour suivre une exposition par des escaliers ou des escalators s’offre à nous. Je trouve l’ambiance des escaliers superbe en photo :

 

À l’intérieur de nombreuses explications sont données sur l’Atomium, ainsi que les dessins et mise en situation que vous avez pu voir ci dessus. Des dépliants des différents pays offrent également une bonne approche de l’univers graphique des années 50.

L’Atomium m’a vraiment surpris par sa taille et par son envergure. Je ne m’attendais absolument pas à ce que cette oeuvre soit aussi impressionnante et imposante. J’ai pu prendre de superbes photos malgré le ciel très nuageux et le froid qui glaçait mes mains. La grisaille a donné un charme à cette structure. La sphère la plus haute est entourée de fenêtres et offre un magnifique panorama sur le parc Heysel et la ville de Bruxelles. J’aurai néanmoins préféré découvrir l’histoire de l’Atomium avant d’y monter mais le sens de la visite est unique et se fait dans l’ordre inverse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :