Le manneken-pis

Qui eût cru qu’une petite statuette installée au croisement de deux rues dans la ville de Bruxelles aurait autant de notoriété ?

 

Avant d’être l’un des emblèmes de la ville de Bruxelles, le Manneken-Pis a tout d’abord été une conduite d’eau qui alimentait les fontaines publiques. Ainsi, en 1471 apparait la première édition de « l’enfant fait pipi ». La statuette se situe alors au carrefour des rues de l’Étuve et du Chêne. Les autorités Bruxelloises commandent en 1619 une nouvelle version du Manneken-Pis au sculpteur Jérôme Dusquenoy (1570-1641). Le dos de la statuette ne sera alors plus visible pour cause de vol et de vandalisme. La fontaine n’a plus qu’une fonction ornementale, son eau se déverse dans une vasque située derrière une grille. En raison de nombreuses dégradations, la statuette authentique se trouve désormais au musée de la ville de Bruxelles.

Le « petit enfant fait pipi » possède une étonnante garde-robe. En effet, en 1747, le roi de France Louis XV décore le Manneken Pis en offrant l’habit de gentilhomme de l’ordre de St Louis pour se faire pardonner la tentative de vol de ses soldats. C’est l’habit le plus ancien conservé. Il existe la fonction d’habilleur officiel pour cette statuette depuis 1755, cela nécessite de se lever très tôt et de se coucher très tard. Mais combien de tenues détient le Manneken Pis pour qu’une telle fonction lui soit dédiée ? Et bien pas loin de 1000 tenues offertes par des pays, des associations et des organisations.

Tenues du Manneken-Pis offertes par les pays d’Europe

Si bien qu’il existe le musée de la garde-robe du Manneken-Pis, de nombreux habits y sont exposés et il y en a pour tout les goûts!

 

 

 

 

 

IMG_9863

Les tenues  très diverses et variées sont originales mais les pieds fixés sur un socle et une main collée rendent le travail de l’habilleur très compliqué. Elles ne ressemblent absolument pas aux vêtements des nourrissons ! De plus, les habits doivent être résistants et de bonne qualité afin de résister à toutes sortes d’intempéries. En voila une statuette qui demande de d’entretien !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :